Autour de Thomas Corneille


Les trésors du département de Lettres Modernes : autour de Thomas Corneille

Maison de l’université, 7-9 décembre 2009

La bibliothèque du Département des Lettres modernes de l’université de Rouen est heureuse de présenter, en marge du colloque international Thomas Corneille, deux éditions originales tirées de ses fonds patrimoniaux : La Mort de Commode et Bérénice.

Il est curieux, mais non invraisemblable, que les deux livres soient arrivés ensemble dans les collections de la bibliothèque. Guillaume de Luyne, libraire parisien, avait en effet pris un même privilège pour les deux tragédies, qui ont vu le jour à quelques semaines d’écart, entre janvier et mars 1659.

Si la commande provient de la Cité, les deux volumes ici exposés, comme l’essentiel de la production des Corneille, sont sortis des presses rouennaises : depuis Cinna, Pierre puis Thomas avaient en effet pris l’habitude de faire imprimer leurs pièces dans la capitale normande, chez Laurent Maurry, patriarche d’une dynastie d’artisans au savoir-faire reconnu. La faveur des Corneille contribua d’ailleurs à faire monter l’étoile de Maurry, qui vit affluer les commandes des libraires parisiens. Signe de cette collaboration fructueuse : Augustin Courbé, qui s’associa à Luyne pour vendre La Mort de Commode et Bérénice, avait été en 1653 parrain d’un enfant de Laurent Maurry. Ce sont ainsi pas moins de trente-huit éditions des œuvres de Thomas Corneille qui ont vu le jour dans la capitale normande avant 1669.

Les deux exemplaires ici présentés ont été jugés dignes de figurer dans l’exposition typographique de Rouen, qui s’est tenue en 1887.

On trouvera également exposées dans les vitrines d’autres éditions anciennes des pièces de Thomas Corneille, ainsi que des recueils théâtraux du XVIIIe siècle contenant des œuvres de divers auteurs (parades, œuvres de Gherardi, comédies de Lope de Vega).

Ouvrages exposés

La Mort de l'Empereur Commode. Tragédie

Corneille, Thomas (1625-1709), Bérénice, Tragédie

Edition originale. « imprimé à Rouen [chez L. Maurry] ; et se vend à Paris : chez A. Courbé et G. de Luyne » 1659. 10 folios non paginés, 92 pages. In-12. Reliure datant du XXe siècle. Porte sur la page de titre la mention manuscrite « a figuré à l’exposition typographique de Rouen, 1887. »

Thomas Corneille (1625-1709), La mort de l’empereur Commode, Tragédie

Edition originale. « imprimé à Rouen [chez L. Maurry] ; et se vend à Paris : chez A. Courbé et G. de Luyne » 1659. -8 folios non paginés, 87 pages. In-12. Porte sur la page de titre la mention manuscrite : « a figuré à l’exposition typographique de Rouen, 1887 ».

Lope de Vega (1562- 1635), Théâtre Espagnol

Edition originale, imprimée à Paris chez De Hansy. 1770. 496 pages. In-12.

Théâtre des boulevards, ou recueil de parades (1756)

A Mahon, de l’imprimerie Gilles Langlois, à l’Enseigne de l’Etrille, 1756, in-12.

Le Nouveau Théâtre François (1736)

Tome troisième, Nouvelle édition. A Utrecht, chez Etienne Neaulme, 1736. Pagination multiple, [1] f. de pl. gravée : frontispices, ill. ; 12° (13 cm).

Contient des œuvres de F. La Grange-Chancel, Mme de Gomez, P. N. Destouches, De Launay, L. A. Du Perron de Castera, De Boissy.

Théâtre de Gherardi Evariste Gherardi (1662-1700), Théâtre italien

Le Théâtre italien de Gherardi, ou le recueil général de toutes les comédies et scènes françaises jouées par les comédiens italiens du roi, pendant tout le temps qu’ils ont été au service de Sa Majesté. Première édition sur la nouvelle de Paris... Avec tous les airs, qu’on y a chantés, gravés, notés, avec leur basse continue chiffrée à la fin de chaque volume. Amsterdam, A. Braskman, 1701. Volumes présentés : 1, 3, 6.

Thomas Corneille (1625-1709), ’Chefs d’œuvre de Thomas Corneille (1786)

Chefs-d’œuvre de Thomas Corneille. Au bureau de la « Petite bibliothèque des théâtres » (Paris), 1786. - 2 vol. in-18. Le premier volume débute par une biographie de l’auteur et un catalogue analytique de ses pièces.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Autour de Thomas Corneille